Comparer les annonces

La digitalisation de l’immobilier et les impacts sur les nouvelles formes d’agences immobilières

La digitalisation de l’immobilier et les impacts sur les nouvelles formes d’agences immobilières

La digitalisation de l’immobilier

Aujourd’hui, 95% des transactions immobilières passent par internet. En effet, la digitalisation a révolutionné les pratiques des agences immobilières. Le réflexe n’est plus de se déplacer dans l’agence de son quartier pour aller discuter de son projet de vente ou d’achat avec son conseiller. Depuis partout, il suffit de consulter les sites d’annonces en ligne tels que SeLoger, Logic-Immo ou Bien’ici pour avoir une vision assez large sur le marché. En quelques clics, il est déjà très facile de se projeter dans un nouveau chez soi. La mise en ligne a aussi permis de faciliter les contacts et les échanges. Un coup de téléphone et une visite de prévue dans les minutes qui suivent ! 

Le marché de l’immobilier a donc subit depuis quelques années une profonde transformation pour s’adapter à un monde toujours plus connecté, soucieux de mettre de côté certaines pratiques obsolètes et chronophages. 

Ces changements ont permis d’accélérer tous les processus, mais également d’augmenter la concurrence, non seulement entre les biens sur le marché mais surtout entre ceux qui tentent de les vendre. 

 

 

La technologie au service de l’immobilier 

Le développement des technologies et de la digitalisation ont permis d’optimiser des processus dans de nombreux domaines. L’immobilier n’a pas échappé à cette évolution. 

L’importance des photos

En effet, les agences ont rapidement compris le potentiel de la photographie dans la vente d’un bien. Une photo de qualité permet au bien d’accroître sa visibilité de manière considérable. Des études montrent que 40% des visiteurs ne lisent pas les descriptions des annonces mais se concentrent uniquement sur les photos

La visite virtuelle

La visite virtuelle s’est donc naturellement implantée très rapidement dans les forfaits des agences immobilières souhaitant apporter de la diversité dans leur offre, trop souvent identique depuis de nombreuses années. Cette option séduit de nombreux acheteurs et vendeurs car elle permet de visiter un appartement ou une maison dans son intégralité, en se rendant compte de l’agencement, des surfaces et de la luminosité sans sortir de chez soi. Cela permet également de diminuer le nombre de visites physiques. Si une demande de visite est réalisée, c’est qu’il y a un intérêt sérieux de la part de l’acquéreur. De plus, cela permet de faire ressortir une annonce de la masse d’autres offres dont elle est souvent entourée.

Les photos à 360°

Les photos à 360 degrés ont aussi été mises au-devant de la scène du secteur immobilier après leur gain de popularité sur le réseau social Facebook avec des vidéos comptabilisant des milliards de vues. Encore une fois, ces fonctionnalités sont parfaites pour mettre en valeur le bien et permettre à de potentiels acquéreurs de se projeter au mieux dans leur futur logement.

 

 

La diversification des modèles alternatifs de vente   

L’investissement dans des start-ups immobilières a explosé ces dernières années en grimpant à 1,5 milliard de dollars. Ces investissements considérables sont dus au succès des ces dernières et du marché immobilier toujours plus florissant. En effet, en automatisant et numérisant le processus de vente pour l’acheteur, ces start-ups optimisent leur rôle avec de l’accompagnement personnalisé et du conseil de qualité. 

Open Door par exemple est une start-up américaine qui s’occupe simplement d’acheter des biens pour permettre à des clients de visiter librement le logement qu’ils désirent sans qu’il n’y ait de propriétaire ou de résidant pouvant éventuellement ralentir le processus de vente.

Dans certains cas, les agents doivent aussi faire face à cette uberisation de l’immobilier comme dans l’entreprise Redfin qui ne note plus ses agents selon leurs performances mais selon la satisfaction des clients qu’ils ont accompagné. Ainsi, tout comme un chauffeur Uber, les agents obtiennent une certaine note visant à remplacer les indices de performances économiques mis en place depuis l’apparition de la profession immobilière. 

Dans d’autres modèles, certains agents ne sont rétribués qu’en fonction de la satisfaction client, c’est le client même qui choisit la commission de l’agence. 

La transformation du secteur immobilier est donc bien réelle et pourrait bousculer un système jugé parfois traditionnel et conservateur par certains. Cela dit, de nombreux professionnels s’inquiètent d’une perte de confiance dans ce domaine avec des transactions réalisées uniquement sur internet et cela sans aucun contact physique ni réel avec un vendeur et son bien. Pour eux, un processus trop décomplexifié pourrait se révéler être la porte ouverte aux arnaques et aux fausses annonces… Attention donc à veiller à choisir un partenaire de confiance pour vous accompagner dans votre vente. 

 

 

Le choix des agences immobilières à commission fixe

La démocratisation de la vente entre particuliers est apparue pour contrer un ennemi effrayant : les frais d’agences.

En effet, les agences dites « traditionnelles » fixent leur commission à environ 5,5% du prix de vente et cela dissuade de plus en plus de vendeurs qui ne souhaitent pas voir leurs gains potentiels rognés. De plus en plus de personnes s’interrogent sur la pertinence de la commission de l’agent immobilier. Face à ce phénomène, des agences ont choisi le modèle de l’agence immobilière sans commission ou de l’agence immobilière à prix fixe, c’est notamment le cas de  l’agence immobilière nouvelle génération PropriLib.

Une réelle économie

Aujourd’hui, ce type d’agence inspiré de modèles suédois ou encore australiens a fleuri dans les grandes villes pour conquérir des clients rebutés par des frais d’agence parfois exorbitants et injustifiés. Avec ce système, l’essentiel des échanges s’effectue par téléphone en raison de la dématérialisation des agences physiques, qui a pour but de limiter les dépenses et donc de réduire considérablement leur commission. Cependant, la présence d’un conseiller physique local s’avère être un réel gage de sérénité et de qualité pour un service qui a toujours nécessité un tiers de confiance. PropriLib a fait le choix de prendre le meilleur du digital sans pour autant sacrifier la présence de l’humain, indispensable à notre sens pour une bonne vente. 

La garantie d’un conseiller physique

Néanmoins, même si certaines agences ont choisi de garder un agent physique qui s’occupe d’estimer et dhye visiter les biens, d’autres ont choisi de dématérialiser l’ensemble du processus pour réduire encore leur coût de revient et ainsi effectuer toutes les estimations par des données récoltées sur le web. Ce fonctionnement peut toutefois effrayer certains vendeurs qui tiennent à conserver un contact physique avec la personne qui les séparera de leur bien. Chez PropriLib, un agent physique local, spécialiste du secteur se déplace pour effectuer une estimation de votre bien, puis tout au long du processus au cours des visites et jusqu’à la vente de votre bien pour vous accompagner et vous conseiller au mieux. 

 

 

 

 

 

img

Laura Mondejar

Articles Similaires

Comment choisir votre diagnostiqueur immobilier ? 

Vous venez de prendre la décision de mettre votre bien immobilier en vente, que déjà se pose la...

continuer la lecture
par Stanislas Allauzen

Quels sont les points importants à regarder lors d’un achat en copropriété ?

Les éléments importants à étudier lors d'un achat en copropriété    Acheter en...

continuer la lecture
par Laura Mondejar

Vendre avec ou sans agence immobilière 

Vendre avec ou sans agence immobilière    Faut-il vendre avec ou sans agence...

continuer la lecture
par Laura Mondejar