fbpx

Comparer les annonces

Baisse des taux d’intérêt : le moment pour acheter

Baisse des taux d’intérêt : le moment pour acheter

Pourquoi est-ce le moment d’acheter un bien immobilier ?

On le sait depuis des mois, les taux d’intérêt sont très bas … Un nouveau record de baisse des taux d’intérêt a été battu en août 2019, et ce pour le 4ème mois consécutif. Les taux d’emprunt sont alors actuellement à 1,17% en moyenne. Ces taux sont le reflet du maintien de la politique accommodante de la BCE. Et être bas c’est une chose, mais ils ne devraient pas remonter non plus d’ici la fin de l’année, ni même d’ici l’été 2020. C’est donc le moment idéal pour songer à emprunter.

On remarque cependant une très légère hausse ce mois de septembre en s’établissant à 1,18% en moyenne contrairement à 1,17% le mois précédant d’après l’observatoire CSA Crédit Logement. Cela n’est pas alarmant car ce n’est pas la première fois que les taux connaissent une légère remontée avant de baisser à nouveau.

 

La possibilité d’emprunter à faible taux et sur une longue durée

En juin 2019, la durée des prêts s’est encore rallongée allant jusqu’à 231 mois (presque 20 ans), soit en moyenne 15 mois de plus qu’en 2017 et 30 de plus qu’en 2014. Il est désormais possible de négocier un emprunt à moins de 1% sur 15 ou 20 ans. Aujourd’hui ce sont donc 53,3% des ménages de moins de 35 ans qui empruntent sur 25 ans.

Bien que les meilleurs taux soient réservés à certains particuliers bénéficiant de hauts revenus, d’une épargne et d’un apport personnel, les emprunteurs ordinaires obtiennent également des conditions très favorables. En effet, les banques sont moins exigeantes et les demandes d’apports sont également en baisse pour attirer plus de clients. Cela permet de faciliter les projets d’acquéreurs qui n’ont pas forcément beaucoup d’économies dans le but de les fidéliser.

 

Pourquoi une telle baisse des taux d’intérêt ?

 

Pour mémoire, la Banque Centrale Européenne (BCE) dirige la politique monétaire des pays membres de la Zone Euro. Pour mettre en place sa politique monétaire, la BCE dispose de différentes prérogatives dont celle de fixer les taux d’intérêt directeurs. Ces taux vont impacter tant les taux d’emprunts que les taux d’épargnes.

La BCE a confirmé cette baisse des taux d’intérêt en maintenant ses taux directeurs inchangés afin de poursuivre les objectifs suivants :

=> Faciliter l’accès au crédit en offrant des conditions de refinancement attractives pour les banques commerciales : 0% pour une semaine.

=> Sanctionner financièrement le dépôt de liquidité excessif auprès de la BCE  en maintenant ce taux à – 0,4%, de sorte que les établissements bancaires ne déposent pas plus que nécessaire et donc contribuent au financement de l’économie. Ainsi, l’établissement bancaire sera incité à éviter tout dépôt excédant les ratios de liquidité réglementaires auprès de la BCE et donc à rendre ses liquidités actives en octroyant des crédits.

Pour résumer simplement, les banques sont pénalisées si elles ne prêtent pas d’argent. C’est pourquoi la banque suisse Lombard Odier va facturer les dépôts excédentaires de ses clients atteignant plus d’un million d’euros.

Le prêt immobilier à taux fixe : la sécurité

Plus de 98% des crédits à l’habitat octroyés par les banques françaises se maintiennent à taux fixe, ce qui limite les risques liés à une éventuelle remontée des taux d’intérêts. De plus, d’après les spécialistes les taux ne sont pas prêts de remonter, ils devraient même encore baisser !

 

La possibilité de renégocier son emprunt

La baisse des taux d’intérêts permet également d’essayer d’obtenir de son banquier qu’un nouveau taux d’intérêt plus avantageux soit appliqué à son crédit en cours.

Il est possible de sonder plusieurs banques et de tenter d’obtenir un rachat de crédit avec un taux d’intérêt plus bas par une banque concurrente. Il est également envisageable de demander à sa propre banque de renégocier son crédit pour obtenir un taux d’intérêt inférieur.

A noter que l’écart entre l’ancien et le nouveau taux doit tout de même être d’au moins 0,7% et se situer dans le premier tiers du crédit (au moment où les intérêts sont les plus importants). Le montant restant à rembourser doit être d’au moins 100 000 € en prenant en compte les frais que cela engendre.

 

Conséquence de la baisse des taux d’intérêt : l’explosion du marché immobilier

La stratégie des banques a fonctionné car on observe une augmentation plus que significative des prêts immobiliers accordés, mais également de leur montant. En effet, entre septembre 2018 et août 2019, le montant des prêts accordés a bondi de 10,7% par rapport à l’année passée. Cette augmentation des octrois de prêt immobilier à contribué à exercer une pression haussière sur le marché immobilier.

Le moment est opportun pour emprunter de l’argent à des conditions plus que favorables. C’est donc le moment, plus que jamais, de songer à acheter, pour devenir propriétaire ou pour investir.

Aussi, de plus en plus de personnes songent à économiser et optimiser leurs dépenses et leur investissement. C’est pourquoi de nouvelles formes d’agences immobilières ont vu le jour comme les agences immobilières sans commission ou les agences immobilières à prix fixe. En effet, les particuliers recherchent à vendre sans commission et ne veulent plus négocier la commission de l’agent immobilier. Efficacité et professionnalisme sont de rigueur, mais de plus en plus les vendeurs se tournent vers des agences immobilières à prix fixe, économisent souvent des milliers d’euros et sortent gagnants de leur vente !

 

 

 

 

 

img

Laura Mondejar

Articles Similaires

Quels sont les points importants à regarder lors d’un achat en copropriété ?

Les éléments importants à étudier lors d'un achat en copropriété  Acheter en copropriété...

continuer la lecture
par Laura Mondejar

Saint-Denis, ville du Grand Paris la plus prometteuse ?

L'immobilier à Saint-Denis (93200) : une pépite géographique !    Situé au Nord de...

continuer la lecture
par Stanislas Allauzen

Est-on actuellement dans une période propice à l’investissement immobilier ?

Préambule   Porté par des taux de crédit immobilier historiquement bas, le marché...

continuer la lecture
par Camille de Gasquet