fbpx

La commission de l’agent immobilier est-elle justifiée ?

commission agent immobilier

La commission de l’agent immobilier est-elle justifiée ? 

 

L’agent immobilier : le professionnel qui permet de réaliser une transaction immobilière

 

La commission de l’agence immobilière est-elle justifiée ?

Un bien immobilier, c’est quoi ? C’est un logement dans lequel des moments de vie sont partagés au quotidien … Alors en général, quand on en a la possibilité, on cherche à acquérir un bien qui soit complètement à soi.

Que ce soit un premier achat, une volonté d’investir, la recherche de la maison ou de l’appartement idéal qui accueillera toute la famille, l’achat d’une maison de vacances, la réalisation d’opérations permettant d’obtenir une plus-value ou la volonté de sécuriser son argent dans la pierre, la possibilité de revendre un bien et de commencer une nouvelle histoire ou la recherche d’un petit coin de paradis pour la retraite… il y a toujours une bonne raison de vouloir acquérir un bien immobilier.

Lors de cette étape, bien souvent le particulier se fait accompagner par un professionnel tout au long du processus d’achat ou de vente. Cet intermédiaire est alors rémunéré pour son intervention lorsqu’il permet la réalisation de la transaction immobilière.

En effet, des frais d’agence ou commissions de l’agent immobilier sont dues en cas de recours à une agence immobilière lors de la vente ou de l’achat d’un bien immobilier. Ces frais constituent la rémunération de l’agent immobilier pour son rôle d’intermédiaire dans la transaction.

En tant que professionnel, il accompagne le particulier tout au long de la vente. Il peut, selon les cas, estimer le prix du bien, rédiger et gérer les annonces et leur publication, gérer les appels, les rendez-vous, les visites, opérer un premier filtre et cibler les potentiels acquéreurs, négocier le prix et les termes de la vente et ce jusqu’à la signature de l’acte de vente.

 

L’absence de règlementation dans la fixation de la commission de l’agence immobilière

 

Lors de la vente d’un bien immobilier, les montants des commissions des agents immobiliers ne sont pas réglementés par la loi contrairement aux frais de notaire.

Les honoraires sont en réalités librement fixés par les professionnels. C’est pourquoi ils peuvent faire l’objet d’une négociation.

Dans l’absence de règlementation, les frais d’agence s’élèvent en moyenne entre 3 et 10% du prix de vente. En moyenne en France, la commission se situe autour de 5% du prix de vente.

La commission de l’agence immobilière est donc proportionnelle au prix de vente et peut alors atteindre des sommes démesurées.

Par exemple, pour un bien à 350 000 €, 5% du prix de vente représente 17 500 € ! Le prix net vendeur revient alors à 332 500 € !

Bien souvent, ces frais sont impactés sur le prix de vente et à la charge du vendeur qui voit alors son prix net vendeur chuter…

Bien que les frais d’agence ne soient pas réglementés, les agences immobilières sont tout de même tenues d’afficher de façon claire et lisible les honoraires qu’elles pratiquent en vitrine ou en agence.

Ainsi, le pourcentage du prix de vente représentant les honoraires est donc fixé arbitrairement par l’agent immobilier en fonction du marché, du secteur, de l’emplacement, du type de biens ou d’un éventuel accord implicite entre professionnels du secteur… Cela permet aussi aux professionnels de négocier une partie de leur commission pour réaliser une vente.

En revanche et étonnamment, la fixation de la commission est règlementée en matière de location mais pas en cas de vente, alors même qu’elles peuvent atteindre des sommes très élevées.

 

La commission de l’agent immobilier constitue sa rémunération

 

La commission des agences immobilières représente donc leur rémunération pour le travail d’accompagnement pendant tout le processus menant à la réalisation de la transaction immobilière.

L’agent va donc parfois être amené à faire une estimation du prix de vente du bien, rédiger et gérer les annonces, organiser et effectuer les visites, conseiller, négocier … dans le but de réaliser une vente ou un achat.

Mais les honoraires qu’il perçoit en cas de réalisation de la vente ne constituent pas seulement un salaire comme on pourrait le penser.

Outre leur salaire, ils ont surtout des coûts fixes extrêmement élevés en raison du local commercial qu’ils occupent, ce qui pèse dans leurs charges mensuelles. En effet, souvent situés à des endroits stratégiques, ces locaux représentent une dépense lourde et récurrente.

 

L’alternative aux commissions élevées : les agences immobilières à commission fixe

 

Grâce aux innovations qu’ont permis le développement d’internet, les agences physiques ne sont plus indispensables. En effet, aujourd’hui 95% des acquéreurs trouvent leur bien en ligne.

Le temps où l’on se déplaçait en agence pour s’entretenir avec un agent pour lui exposer ses critères d’achat ou lui présenter son bien à vendre a fini par passer avec l’arrivée des plateformes qui publient des annonces en ligne. Plus besoin alors de se déplacer puisqu’il est possible de consulter les annonces n’importe où et à n’importe quelle heure…

Ces plateformes ont acquis une telle notoriété tant leur accessibilité est simple et leur usage entré dans les habitudes que l’on ne jure plus que par les sites tels que SeLoger, Logic-Immo ou encore Bien’ici.

Alors lorsqu’une agence immobilière n’a plus besoin de supporter des coûts fixes mais garanti un service de qualité et un accompagnement personnalisé et complet à l’aide des plateformes en lignes et de procédures dématérialisées, pourquoi payer une commission si élevée ?

 

Des nouvelles formes d’agences immobilières

De nouvelles formes d’agences ont été créées pour répondre à ces nouvelles préoccupations ; des agences immobilières sans commission et des agences immobilières à prix ou commission fixe.

PropriLib propose une commission fixe de 4 900 €, à la charge de l’acquéreur, peu importe le prix de vente de votre bien et seulement en cas de réalisation de la vente.

C’est bien l’acquéreur qui règle la commission et non le vendeur comme dans les agences traditionnelles. Pourquoi le vendeur serait-il impacté sur son prix de vente ?

Pour un bien à 300 000 € ou 400 000 €, peu importe le prix, la commission sera toujours de 4 900 €.

Pour un bien à 450 000 €, notre commission ne représenterait alors qu’1% de la vente …

Ainsi, le vendeur ne voit plus son prix net vendeur drastiquement baisser puisqu’il n’assume plus les frais d’agence et est assuré de bénéficier d’un suivi de qualité par un professionnel qui propose un prix juste et adapté.

En effet, PropriLib propose un service alternatif de vente immobilière allant de 3 à 10 fois moins cher que les agences immobilières traditionnelles. 

Si l’on peut s’interroger sur la motivation de l’agence immobilière qui obtient des commissions inférieures, alors on peut mettre en avant le fait que l’agent a tout intérêt à vendre rapidement le bien de son client. Assurément, sa commission n’est pas assez conséquente pour qu’il se permette de laisser traîner le bien durant des mois…

Alors de la même manière que l’on compare le prix des restaurants, des vacances et des voitures, des maisons et des appartements, n’hésitez pas à vous intéresser aux différences de prix qui se pratiquent dans l’accompagnement des professionnels de l’immobilier, et à vous demander : pourquoi ?!

Compare listings

Comparer