fbpx
5/5 - (1 vote)

DPE : Comprendre la distinction cruciale entre l'énergie primaire et l'énergie finale

Dans le domaine de l’immobilier et plus particulièrement de l’évaluation énergétique des bâtiments, le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) joue un rôle essentiel. Lorsque vous consultez un DPE avant d’acheter ou louer un bien immobilier par exemple, vous rencontrez souvent les termes “énergie primaire” et “énergie finale“, qui revêtent une importance particulière. Comprendre la distinction entre ces deux notions est crucial pour évaluer la performance énergétique d’un bâtiment et prendre des décisions éclairées. 

L’énergie primaire : définition et exemples


Lorsque l’on aborde la question de l’évaluation énergétique des bâtiments, il est essentiel de comprendre le concept d’énergie primaire. L’énergie primaire fait référence à l’énergie disponible dans la nature avant toute intervention humaine. Il s’agit des sources d’énergie brutes telles que le bois, le pétrole, le gaz naturel et d’autres ressources non transformées. 

Par exemple, pour un immeuble parisien chauffé au gaz naturel, l’énergie primaire correspondra à la quantité de gaz nécessaire pour fournir de la chaleur. Il est essentiel de comprendre l’origine et la disponibilité des différentes sources d’énergie primaire afin d’évaluer la performance énergétique d’un bâtiment et de proposer des solutions de réduction de la consommation énergétique.

Cela permettra d’obtenir une vision claire de l’empreinte énergétique d’un bien immobilier et d’identifier les opportunités d’amélioration de son efficacité énergétique.

En comprenant les notions d’énergie primaire et leur impact sur les évaluations énergétiques, notre agence immobilière est en mesure de fournir des conseils éclairés aux propriétaires et aux locataires sur les aspects énergétiques de leur bien immobilier. Cela permet de promouvoir des pratiques durables et d’aider nos clients à prendre des décisions en matière d’efficacité énergétique et de consommation responsable.

L’énergie finale : définition et caractéristiques


Contrairement à l’énergie primaire, qui représente l’énergie disponible dans la nature, l’énergie finale désigne quant à elle l’énergie réellement consommée par le consommateur.

En tant qu’agence immobilière opérant à Paris et en Île-de-France, nous devons accorder une attention particulière à l’énergie finale lors de l’évaluation des performances énergétiques des bâtiments. Il est crucial de comprendre les caractéristiques de l’énergie finale afin de fournir des conseils éclairés à nos clients et de les aider à prendre des décisions en matière de consommation d’énergie.

L’énergie finale prend en compte les pertes énergétiques qui se produisent tout au long du processus de production, de transformation, de transport, de stockage et de distribution de l’énergie. Dans le contexte de l’immobilier, cela signifie que la quantité d’énergie finale consommée par un bâtiment peut différer de la quantité d’énergie primaire nécessaire pour la produire.

Prenons l’exemple de l’électricité utilisée dans un appartement parisien. Pour produire 1 kilowatt-heure (kWh) d’électricité finale, il est souvent nécessaire de consommer plus d’énergie primaire en raison des pertes lors de la production et de la distribution. Ces pertes peuvent être causées par des facteurs tels que la conversion d’énergie, la chaleur dissipée ou les inefficacités des infrastructures et de l’isolation.

En mettant l’accent sur l’énergie finale et ses implications pour la consommation d’énergie des bâtiments, nous sommes engagés à promouvoir des pratiques durables et à accompagner nos clients dans leur démarche vers une consommation énergétique plus responsable.

Différences entre l’énergie primaire et l’énergie finale


Comprendre les différences entre l’énergie primaire et l’énergie finale est essentiel pour évaluer la performance énergétique d’un bâtiment. Ces deux notions représentent des aspects clés de la consommation énergétique et jouent un rôle majeur dans les évaluations énergétiques.

La principale distinction entre l’énergie primaire et l’énergie finale réside dans les pertes d’énergie qui se produisent lors de la conversion et de la distribution de l’énergie. Lorsque l’énergie primaire est transformée et acheminée jusqu’au consommateur, une partie de cette énergie est perdue sous forme de chaleur, de résidus ou d’inefficacités du système.

Prenons l’exemple de l’électricité : pour produire 1 kilowatt-heure (kWh) d’électricité finale consommée par un bâtiment, il peut être nécessaire de consommer plus d’énergie primaire en raison des pertes liées à la production et à la distribution. Cette conversion entraîne un coefficient de conversion spécifique, qui indique combien d’énergie primaire est nécessaire pour fournir 1 kWh d’énergie finale.

En général, les énergies telles que le bois ou le gaz naturel ont un coefficient de conversion de 1, ce qui signifie qu’1 kWh d’énergie primaire correspond à 1 kWh d’énergie finale. Cependant, pour l’électricité, ce coefficient est plus élevé en raison des pertes plus importantes tout au long de la chaîne d’approvisionnement. Le coefficient de conversion peut varier en fonction de la source d’énergie et des infrastructures utilisées.

En mettant l’accent sur la compréhension de ces différences, notre agence s’engage à accompagner nos clients dans la prise de décisions éclairées en matière d’efficacité énergétique, ce qui contribue non seulement à réduire les coûts énergétiques, mais aussi à promouvoir une consommation responsable et durable des ressources énergétiques.

Pour réaliser vos diagnostics immobiliers, vous pouvez consulter la page officielle du Ministère de la transition écologique qui dresse une liste des diagnostiqueurs immobilier certifiés. 

Quelle classe d’énergie pour louer un bien immobilier?


Les bâtiments à usage d’habitation sont classés de A à G en fonction de leur niveau de performance énergétique et en matière d’émission de gaz à effet de serre comme indiqué dans le DPE. S’agissant de la consommation énergétique, ce niveau est calculé en fonction des kilowattheures d’énergie primaire par mètre carré et par an. Ces informations sont indiquées dans les annonces de vente du logement.

D’autre part, la décence du logement mis en location est, quant à elle, calculée en fonction de l’énergie finale. En effet, à compter du 1er janvier 2023, un logement sera décent et donc autorisé à la mise en location, lorsque sa consommation énergétique sera inférieure à 450 kilowattheures d’énergie finale par mètre carré de surface habitable et par an (globalement la plupart des logements classés G ne seront plus décents). Le classement énergétique étant établi en fonction de l’énergie primaire, il est nécessaire de faire le calcul avec le coefficient (indiqué page 3 du nouveau DPE où est précisée la consommation « kWh e.f. ») pour trouver l’énergie finale par mètre carré de surface habitable afin de vérifier la décence du logement.

Découvrez le meilleur dispositif pour l’investissement locatif

Découvrez le meilleur dispositif pour l'investissement locatif Dans un paysage immobilier...
continuer la lecture

Bien réussir sa vente immobilière : les 3 conseils

Bien réussir sa vente immobilière : les 3 conseils Vendre un bien...
continuer la lecture

Les tendances éco-responsables dans la construction et la rénovation immobilière ?

Comment la blockchain peut révolutionner l’immobilier ? La prise...
continuer la lecture

Comment la blockchain peut révolutionner l’immobilier ?

Comment la blockchain peut révolutionner l’immobilier ? Dans le paysage en constante...
continuer la lecture

Comment optimiser l’espace dans un appartement grâce au mobilier ?

Comment optimiser l’espace dans un appartement grâce au mobilier...
continuer la lecture

Comment baisser sa facture de gaz ?

Comment baisser sa facture de gaz ? Dans un contexte où les coûts...
continuer la lecture

Le top 10 des objets connectés pour réduire sa facture énergétique en 2024

Le top 10 des objets connectés pour réduire sa facture énergétique en 2024 ?...
continuer la lecture

Comment la domotique peut vous faire économiser de l’énergie

Comment la domotique peut vous faire économiser de l’énergie ?...
continuer la lecture

Compare listings

Comparer